(+) EVEN AFTER HIS LAZY HEART PUT YOU THROUGH HELL.

▲ PUMPED UP KICKS ::  :: Nous sommes ce que nous choississons d'être :: validées
We're the fearless.
avatar
BAVARDAGES : 395
PSEUDO : Exotic
HABITANT DEPUIS : 25/10/2012
SUPER-CELEBRITE : Kristen Bell
SUPER-DEJANTE : Elektra
SUPER-AGE : 32 ans
EMPLOI/ETUDES : Danseuse, Héritière de Blackburn Cops

carnet d'adresse
good guy or bad ass:
MessageLun 28 Jan - 15:36

Supervilains, featuring Kristen Bell
Raphaëlle Alix Blackburn
La vie est faite de choix : Oui ou non. Continuer ou abandonner. Se relever ou rester à terre. Certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. Être un héros ou un lâche. Se battre ou se rendre. Vivre ou mourir. Je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore... La vie est faite de choix. Vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement.


▬ WELCOME DUDE !
NOM ▲ Blackburn - PRENOM(S) ▲ Raphaëlle Alix - AGE ▲ trente-deux ans - DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▲ 8 Juillet 1980 - NATIONALITE ▲ Américaine et Grecque - SEXUALITE ▲ Hétérosexuelle - STATUT MARITAL ▲ Célibataire - EMPLOI, ETUDES ▲ Danseuse experte, héritière de Blackburn Cops - POUVOIR(S) ▲ Tueuse à gage, maitre des arts martiaux, rapidité, souplesse, experte en arme blanche, hypnose et télépathe - COSTUME ▲ Pantalon et corset très moulant rouge.
QUE PENSEZ-VOUS DE GOTHAM CITY ? Mon avis sur Gotham City ? Ca a été le début de mon enfer, ou un cadeau du destin pour m'avoir transformer en qui je suis réellement. C'est aujourd'hui mon refuge, mon repère, ma damnation, et mon enfer. Je me fiche de la vie d'autrui, des intérêts des uns, ou encore des autres, pour le moment, je vis, et je subis les aléas du destin qui se tombe sur moi.

EN QUOI LE FAIT D'ÊTRE UN SUPERHEROS / SUPERVILAINS A CHANGÉ VOTRE VIE ? J'ai changé progressivement, et à vrai dire quand j'étais petite, si on m'avait dit que je deviendrai une supervilaine, j'aurai probablement refuser toute discussion. Mais, je n'avais pas encore vécu que ce que j'ai traversé, j'avais encore toute mon innocence et mon humanité. Aujourd'hui, je suis quelqu'un d'autre, plus la petite fille qui rêvait de réaliser de grande chose, je suis l'ombre de moi-même, qui tente de vivre au jour le jour parce qu'elle ne sait pas encore ce que son avenir lui réserve.

SI VOUS AURIEZ LA POSSIBILITE DE CHANGER UNE CHOSE, CE SERAIT QUOI ? Probablement son meurtre. A vrai dire, ça a été le déclencheur de la nouvelle Raphaëlle, et si empêcher son assassina avait pu me sauver par la même occasion, je l'aurais fait sans aucune hésitation. Je serai certainement devenu célèbre, sans débauche, joyeuse d'être une danseuse étoile, fiancée et ravie d'avoir encore son père à ses côtés. En même temps, aujourd'hui, même si autrefois je rêvais d'une vie tout à fait banale, je pense qu'elle ne me conviendrait tout de même pas, beaucoup trop niaise à mes yeux maintenant.

▬ WHAT'UP MAN ?
PRENOM / PSEUDO ▲ Sarah / Exotic - AGE ▲ 21 ans - SCENARIO / PREDEFINIS ▲ Prédefinis - COMMENT TROUVEZ VOUS LE FORUM ? ▲ génialissime, non ? - COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ▲ Mon petit doigt - FREQUENCE DE CONNEXION▲ all the time, yeay - PETIT MOT POUR LA FIN ▲ Bazinga !-

_________________


SHE'S A WAR MACHINE
Don't stop, turn that up, take it higher, take this mother up, start a riot, there's a glitch inside my system, pushing through my whole existence, got me twisted, can't resist this. Something's flipping all my switches, take'em, breake'em, make'em feel it, mix it up and mess up with it. Pressure is riding me hard, killer dose right through my heart and there's no antidote


Dernière édition par Raphaëlle A. Blackburn le Mar 5 Fév - 15:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We're the fearless.
avatar
BAVARDAGES : 395
PSEUDO : Exotic
HABITANT DEPUIS : 25/10/2012
SUPER-CELEBRITE : Kristen Bell
SUPER-DEJANTE : Elektra
SUPER-AGE : 32 ans
EMPLOI/ETUDES : Danseuse, Héritière de Blackburn Cops

carnet d'adresse
good guy or bad ass:
MessageLun 28 Jan - 15:45

don't you worry child
I still remember how it all changed. My father said: "Don't you worry, don't you worry child, See heaven's got a plan for you, Don't you worry, don't you worry now".
Le destin, une véritable merde. Qui croirait que votre vie est déjà tracée dès votre naissance ? Que chacun de vos mouvements et de vos emmerdes sont exactement là, aux moments choisis, pour vous rendre tel que vous étiez destiné ? Mon père le pensait, et paix à son âme, avec tout l'amour que je lui porte, c'était un crétin. Je ne pense pas que la destinée est maîtresse de notre vie. L’idée qu’une force suprême nous guide me perturbe, parce que chaque personne est différente, et par conséquent, chaque choix sera lui aussi différent. Comment être sur qu’on fait le bon choix à chaque fois ? Comment savoir si nous sommes sur le bon chemin ? Et si notre chemin est rempli de ténèbres et désolation, était-ce réellement ce que voulait notre destinée ? Je ne pense pas. A quoi bon vivre dans ce monde si tout était joué ? Qui s’amuserait de notre vie, de notre futur et de nos malheurs ?
Aujourd’hui, ma raison me dit que si j’ai traversé toutes ses embuches ce n’était certainement pas ma destinée mais mes choix que j’ai choisis de faire, pour suivre mes propres convictions et mes propres idéologies. Et si, on me découvrait la vérité sur ma véritable identité, sur ma double vie, je leur répondrai certainement que ma vie était fondée sur de bonnes bases mais qu’un seul évènement a finit par tout bouleverser, tel une choc d’onde entrainant un tsunami se dirigeant tout droit sur ma vie.

 ϟ ϟ ϟ
Tourbillonnant sur moi-même, continuant à fixer inlassablement ce point de repère, je finis délicatement, pointes en avant, bras levants, avant de repartir de plus belle telle une biche se promenant au sein de sa forêt enchantée. Elégante, féminine, élancée et droite, c’était à peine si je percevais le monde extérieur, et c’était à chaque fois comme ça quand je pénétrais cette bulle infranchissable. Malgré toutes les danses que je connaissais, j’adorais de loin la danse classique qui me permettait de décompresser et de m’enivrer vers un monde surnaturel. Tandis que j’effectuais une rotation sur moi-même, la musique se coupa, et entre deux respirations, je tournai aussitôt la tête vers la personne qui venait de perturber mon rituel de relaxation. « Tu es toujours aussi élégante quand tu danses, chérie » fit-il d’un sourire mesquin. Je baissais les bras, tandis que j’m’avançais pour récupérer une bouteille d’eau et m’hydrater. Après quelques gorgées, je lui répondis : « Merci donc de m’avoir coupé ». Je lui lançai un léger sourire moqueur, pour lui prouver que je savais bien de quoi il parlait. Il savait pourtant que j’avais horreur qu’on me coupe dans mes moments personnels, surtout lorsque j’y étais aussi bien. Mais monsieur avait le don de passer outre et cela m’énervait mais mes impulsions devant lui, c’était du suicide. S’approchant vers moi, il me caressa doucement la joie avec un sourire plus affectueux cette fois-ci : « Ton père aurait été fier de toi ». Foutaise. Il n’en savait rien, mais je n’osais pas lui montrer qu’il continuait à toucher un point sensible, même après tant d’années. « Que veux-tu Drake ? » Il roula des yeux, en soupirant, haussa les épaules et se retourna pour marcher un peu : « Tu es exaspérante ! A chaque moment d’intimité, tu montres ton masque glaciale…et j’adore ça » « C’est ce que tu me répètes depuis des années, tu radotes » Il s’approcha aussitôt de moi, me prenant par la taille, et approcha son visage près du mien, ses lèvres à quelques centimètres des miennes et ajouta : « Tu connais les règles du jeu, Raphaëlle ». Il me déposa un léger baiser, continua sur la joue, jusqu’à atteindre mon oreille et me chuchoter : « Tu m’appartiens. N’oses pas me défier, tu sais très bien comment je pourrais te punir. » Frissonnant de ses menaces, je me souvins des moments de torture qu’il avait pu me faire subir, et je tenta d’assurer d’une voix forte, même si j’avais peur qu’elle trahisse ma peur : « Je n’oserai jamais trahir le fameux Joker ». Satisfait sans doute de ma réponse, il m’embrassa à pleine bouche, tandis que je me laissais aller dans ses bras. Il était toujours terrifiant, mais par je-ne-sais-quel-moyen, il mettait toujours en confiance lorsqu’il s’agissait de ses pulsions sexuelles. En même temps, c’était un bel homme, aussi odieux qu’il puisse paraitre.

 ϟ ϟ ϟ
La fête bâtait à son plein fort, la musique entrainait les danseurs sur un rythme endiablé tandis l’alcool coulait à flot. Ce n’était pas une soirée extraordinaire, en soit elle ressemblait à toute celle que j’avais pu connaitre. C’était ça ma couverture, appartenir à la jeunesse doré de Gotham City, désireuse de s’amuser, d’être partout, connue. Avoir une double vie n’était pas simple, c’était vrai. Mais en même temps, cela m’amusait grandement ; j’étais trop minutieuse pour me perdre dans mes mensonges, et voir comment les gens pouvaient être naïfs me faisait beaucoup rire. Saluant un invité rapidement, mon regard tomba directement sur le beau Noah, le fameux Noah qui avait saisit mon cœur il y’a bien des années et dont notre relation était floue, impossible et qu’un fantasme. On se ressemblait plus qu’il ne le voyait, mais même si mon cœur me disait d’aller me jeter dans ses bras, ma raison et mon état d’esprit me disait de rester là où j’étais. J’avais des choses plus importantes que de penser à moi et à mon bonheur. Regardant l’heure, je tenta de me concentrer et m’éclipsa rapidement. Allant chercher mes affaires et enfilant mon costume, je me faufila dans l’ombre des rues pour aller jusqu’à l’entrepôt supposé. Sautant pour récupérer la barre, je m’élançais légèrement pour attendre le haut du mur. Courant jusqu’à l’endroit que je voulais, je finis par ouvrir rapidement le conduit d’aération. Rentrant, je le fermis aussitôt avant de me faufiler dans le conduit. Quelques minutes plus tard, j’arrivais à ma destination. J’enleva la plaque qui me séparer de la grande salle puis me glissa à l’intérieur. Arrivant sur mes pieds, tel un chat, j’avançais dans un but précis. Soudain, un groupe d’individus me surpris. Se jetant sur moi, je me défendis, comme un tourbillon, blessant et me débarrassant de mes adversaires en quelques instants. J’étais une maitre de combat, hors paire, et aucun ne m’avait mis KO pour le moment, et je m’en félicitais. Alors que je reprenais mon souffle, regardant mes victimes à terre, j’entendis un homme s’écrouler derrière moi. Je me retournais et vis qu’une flèche avait été planté directement dans son cœur. Je soupira lorsque j’entendis une voix m’interpeler : « Ne jamais baisser votre garde » Me retournant vers la voix, j’aperçu l’Archet Vert, comme à sa grande habitude. « J’aurai pu m’en occuper » Fis-je sèchement. « Après qu’il vous ayez coupé la gorge ou avant ? » se moqua-t-il en s’approchant de moi tandis que je le contournais. Il allait me mettre en retard, cet imbécile. Mais il n’avait pas tord, j’avais baissé ma garde, et j’aurai été probablement morte si il n’avait pas été là. Ce n’était pas la première fois que je le croisais, qu’il me sauvait, et que je lui rendais l’appareil. Quand est-ce qu’on sera quitte ? J’en avais aucune idée. Pour le moment, il avait de l’avance. « Je sais pourquoi vous êtes là » « Eclairez-donc moi » « Parce que je suis là pour la même chose » Il ne manquait plus que ça, mais mon instinct m’avait déjà alarmé. Je n’avais en aucun cas envie de me battre avec lui, et affronter Drake parce que j’avais été incapable de récupérer ce qu’il m’avait demander, je n’en avais aucunement envie. Je devais agir vite, efficacement et intelligemment. Une épreuve de plus à subir, à gagner et à prouver que j’étais la meilleure. Pas facile, mais je savais que je pouvais le faire.

_________________


SHE'S A WAR MACHINE
Don't stop, turn that up, take it higher, take this mother up, start a riot, there's a glitch inside my system, pushing through my whole existence, got me twisted, can't resist this. Something's flipping all my switches, take'em, breake'em, make'em feel it, mix it up and mess up with it. Pressure is riding me hard, killer dose right through my heart and there's no antidote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▲ PUMPED UP KICKS ::  :: Nous sommes ce que nous choississons d'être :: validées-